Magy Craft se dissocie de tous les mouvements qui balancent

Suite à l’article “Femme ne balance pas ta dignité” qui faisait suite aux articles d’août et septembre 2016 « Femme, es-tu citoyenne à part entière » et « L’individu féminin, l’être déclassé de l’Occident », votre Magy revient sur l’attitude plus que décevante de nombre de femmes qui de par leur comportement nuisent au sérieux et à la prise en considération à long terme par l’ensemble de la société du statut de l’être humain de sexe féminin de par le monde.

Votre Magy se dissocie totalement du système de délation sur les réseaux sociaux d’hommes ayant eu un comportement inadmissible avéré ou supposé ou de toute forme de délation.

D’abord parce que la délation est un procédé écoeurant pour votre Magy et que cela lui rappelle d’autres terribles évènements dont un récent qui a été celui de la délation, encouragée par l’État, des voisins soupçonnés de fraudes ou d’ « oublis  » dans leur déclaration fiscale.

La délation crée un climat malsain, d’abus et de violence. Il existe des procédures et des organismes dédiés aux plaintes et aux procès éventuels. Intervient le droit à la défense que l’on octroie sans sourciller aux terroristes et criminels psychopathes en tous genres et que l’on devrait mettre aux oubliettes pour des êtres qui n’auraient que comme seule tare d’avoir un sexe masculin. Tout ceci mènera bien évidemment à des résultats contraires à ceux souhaités puisque les vrais déviants utiliseront les erreurs comme paravent comme nous le constatons dans d’autres cas où ce système a été et est encore misérablement utilisé.

Ensuite, en prenant en considération ce qui est mentionné plus avant, cette attitude dépeint un individu immature qui pique sa crise et qui se calmera comme à chaque fois jusqu’à la prochaine crise. Il en est ainsi pour tous ceux qui s’affichent comme des victimes.

C’est pourquoi, dans ses articles, votre Magy n’accepte pas le statut de victime accolé comme une seconde peau à l’être humain de sexe féminin, les clonages physiques et moraux, les copy/paste des erreurs et déviances, les démonstrations qui ridiculisent l’être que nous sommes.

Il a fallu entendre une sotte, parmi d’autres,  prétendre que les dommages collatéraux sont tristes mais inévitables dans ce grand changement. C’est absolument ahurissant quand on songe que cette même sotte, comme tous ceux qui tiennent le même genre de divagations,  manifestera très certainement lorsqu’un individu sera condamné à tort pour un quelconque délit ou crime et remettra tout le système judiciaire en cause en faisant appel aux Droits de l’homme. Nul n’a le droit de détruire la vie d’un individu innocent au nom d’une satisfaction personnelle ou au nom d’une mode passagère.

L’être humain de sexe féminin doit agir de façon réfléchie et adulte. La femme doit donc s’affirmer de manière naturelle en tant qu’être humain et terrienne et donc prendre la place qui lui appartient telle que définie dans les textes de la Loi et dans la Constitution. Les femmes politiques ont le devoir supplémentaire de veiller à modifier les textes anciens qui seraient encore défavorables aux femmes comme par exemple les mères célibataires.

Les Ministres de l’éducation et les enseignants doivent veiller à inclure dans les livres le nom des femmes tant en sciences que dans les autres domaines : elles sont si nombreuses et on en connait si peu.

Elles doivent refuser un salaire inférieur à celui de leur collègue masculin pour un même poste et ne pas se contenter de statistiques ni craindre de ne pas être embauchées. C’est là que les gouvernements et syndicats seraient honorables et utiles. C’est toute une société qui doit changer de mentalité au lieu de piailler.

Pourquoi aucune femme politique, aucun média, aucune autre harpie n’ont balancé que la situation s’est aggravée avec « la promotion de la diversité » et qu’en Occident le statut de l’être humain féminin a été inclus dans le cas des minorités ethniques et culturelles!! Qui a osé proposer cela, qui a osé voter pour accord et pourquoi aucune contestation ni même au niveau des Droits de l’homme?

Votre Magy avait parlé des joueuses de football danoises, par exemple, qui ont mis leur carrière en jeu afin d’obtenir un salaire égal à leurs collègues masculins et qui ont été sanctionnées gravement puisque le championnat leur a été interdit. Ont-elles été soutenues ? Où sont passés tous les « balanceurs et balançeuses » ?

Les mères et les pères ont une grande responsabilité dans l’exemple qu’ils donnent de leur couple à leurs enfants et à la mentalité qu’ils perpétuent.

C’est dans l’application des droits fondamentaux que les femmes doivent se faire respecter. Le reste suivra.

Tant que la femme a peur, pleurniche et mendie, elle n’aura rien car cela veut dire qu’elle n’a pas la maturité de se prendre en charge.

Alors, votre Magy et un tas d’autres femmes se dissocient totalement de celles qui pratiquent la délation, qui perpétuent une situation au lieu de la changer, qui démolissent et salissent tous les humains de sexe masculin, qui font du bruit mais n’agissent pas intelligemment et préfèrent mener un combat plus productif et sans peur car elles sont femmes, fières de l’être et se sentent humaines et terriennes à part entière.

C’est pourquoi Magy s’est toujours opposée au quota et à la parité car cela n’a aucun sens. Il y a des imbéciles dans les deux sexes, des monstres et des malhonnêtes dans les deux groupes. On en arrive à une situation ou on n’ose rien critiquer dès qu’il s’agit d’une femme comme cela a été le cas pour les individus de confession musulmane ou d’origine d’Afrique du nord même lorsque cela concernait des actes inadmissibles puisque personne ne voulait être pointé comme « raciste », xénophobe ou sembler avoir des préjugés. Cette façon de réagir face aux victimes dont a pitié nous entraine dans une voie d’aggravation et de non résolution du problème que votre Magy trouve personnellement humiliante.

Il ne faut pas confondre la place et les droits de l’être humain de sexe féminin dans la société et la maltraitance dont n’importe quel humain pourrait être victime. Ce mélange dangereux quoique subtil a toujours empêché l’évolution du débat et une prise de conscience surtout du côté féminin paradoxalement.

Votre Magy aime les codes et la bienséance et adore qu’on lui ouvre la porte et allume sa cigarette en échange d’un beau sourire. Tout le monde est content et le monde est beau.

On dira sans doute que c’est parce que votre Magy fait partie de l’ancienne génération, comme elle l’a entendu commenté pour les auteurs de la lettre incluant Catherine Deneuve, mais Magy répond que cela fait des lunes qu’elle entend le même discours des sottes et des harpies, des victimes et d’une catégorie d’hommes. Cela prouve bien que leur façon de faire n’est pas la bonne et qu’au contraire comme pour toutes les minorités et toutes les victimes, les modes vont et viennent mais ne marquent pas. Voilà en quoi la subtile différence dans le combat est importante. Le sexe et la domination sont des conséquences. La domination se fait aussi entre hommes, entre groupes, entre les dominants et les dominés. Gardons l’esprit clair et notre libre arbitre.

Craftiennement vôtre,

Magy Craft

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.