Elections 2019 nationales et européennes: l’essentiel, le fondamental a été mis de côté.

Le 23 février 2019, votre Magy écrivait l’article « Puisqu’il nous reste un an ».
https://magycraftauteur.com/2018/02/23/puisqu’il-nous-reste-un-an/

Aujourd’hui, il nous reste 6 jours pour décider du visage que nous voulons donner à l’Union européenne de demain. Dans certains pays, les élections européennes seront couplées à des élections nationales.
Qu’ont fait, au cours de cette année, les partis dits traditionnels de nos démocraties et les citoyens, mis à part beugler et s’étriper? Rien de positif, rien de constructif. (Il y a heureusement les exceptions, mais comme toujours on les met à la poubelle, on viendra les chercher au moment d’un drame quelconque).

Il ne suffit pas de vouloir, à quelques jours du vote, gaver les électeurs d’une tambouille réchauffée dans une même marmite ni aux électeurs de se pencher sur quelques articles ou débats et de croire qu’ils possèdent assez de notions pour évaluer les conséquences de leurs actes. Les médias aussi ont pris avec légèreté (certains même comme un jeu) et retard les enjeux des élections européennes qui cette année ont une résonance bien différente des autres fois. On a pu constater avec effroi que ce ne sont pas seulement les électeurs qui manquent de façon flagrante de connaissances concernant l’Union européenne tant au niveau de son fonctionnement, que de ce qu’elle a apporté ou apporte dans nos vies mais que les journalistes, les éditorialistes et même certains « experts » ont une analyse tellement nationaliste que leur manque de notions au sujet de l’Union apparaît clairement et entraîne un déferlement de contes et légendes éculés répétés à satiété en plus de leitmotiv incongrus. Les partis politiques ont fait une campagne électorale nationale en y ajoutant le mot Europe comme une pièce détachée. Il ne pouvait en être autrement puisque depuis des décennies tous les partis politiques, au gouvernement ou non, agissent comme des nationalistes et non comme des membres de l’Union européenne. Pire, ils sont eux-mêmes les géniteurs d’une Union bouc-émissaire de toutes leurs erreurs, de tous leurs mensonges repris en choeur par des médias tout aussi nationalistes. On voudrait subitement qu’à quelques jours du vote et basé sur un même comportement, sans notions adéquates, les Européens non avertis comprennent soudainement les enjeux de leur vote et les mécanismes mondiaux.

Les extrêmes de tous bords, les populistes outranciers ont, quant à eux, oeuvré avec beaucoup d’entrain non seulement durant cette année mais depuis des années. Ils sont capables d’une patience infinie et même de se rassembler pour mieux déstabiliser une nation et l’Union. On entend bêtement des partis démocrates et des médias dire, qu’ils ne seront pas majoritaires au Parlement européen, ce qui prouve une fois encore leur manque de connaissance des Institutions mais surtout leur manque de perspicacité. Plus il y aura de parlementaires des extrêmes qui siégeront, plus l’Union sera bloquée dans ses projet de construction, d’amélioration et de développement.

Ce qui choque profondément votre Magy est l’absence de mise en évidence par les partis « traditionnels » et les médias ainsi que par les « experts », de la perte des droits fondamentaux pour les femmes, la presse. La mise en danger sécuritaire pour les homosexuels, les Rom. La mise sous coupe gouvernementale de la Justice. Le fait d’affamer des réfugiés (Hongrie) dans les pays des États membres où les extrêmes/populistes sont au pouvoir.
Les électeurs des populistes sont eux-mêmes en danger comme on le constate à chaque fois. De plus, si on prend le thème de l’immigration et qu’on l’intègre à leurs convictions, on en arrive donc à ce qu’en cas de danger personne ne pourra quitter le pays car les voisins, aussi populistes, disent chacun chez soi. Vont-ils alors demander asile à ces Européens de l’Union qu’ils détestent tant?
Plus écoeurant, de la part d’une certaine gauche, est le clientélisme islamique. Il est dangereux alors que le terrorisme islamiste est toujours présent de vouloir à nouveau déstructurer une politique et un souhait musulman du vivre ensemble et de mettre sur la table l’autorisation du port du voile dans les écoles et les institutions publiques ainsi qu’autoriser l’abattage animal sans étourdissement. Les partis traditionnels qui s’engagent sur cette voie en vue de collecte de voix sont responsables des victoires des extrêmes qu’ils prétendent vouloir combattre.

Les citoyens et ces féministes qui nous font la grosse tête avec leur 8 mars, dont Magy ne veut pas entendre parler pour cette raison, n’ont cependant aucun problème avec l’abolition de l’avortement, la politique de la natalité, le vote familial donc l’homme uniquement et on en passe, la dépendance financière comme avant puisque la femme restera à la maison pour élever les enfants (prime cachée sous coût de la vie), pension néant, etc…

Le 17 mai 2019 on fête la diversité et l’égalité: «Journée internationale contre l’homophobie, la transphobie et la biphobie» mais personne ne s’offusque de ce qui se passe dans l’Union et des citoyens sont prêts à voter pour ces partis.

Dans un pays, dans une Union où les Droits de l’homme, les droits fondamentaux sont remis en cause ou abolis: le coût de la vie, l’assiette du riche et la maison du voisin n’ont vraiment plus aucune importance car tous serons martyrs ou choisirons d’être bourreaux.

Les partis traditionnels se sont trompé d’ennemis. Ils ont aussi négligé, tant sur le plan national que sur le plan européen, de favoriser une nouvelle conception de la politique. Ils ont beau parler d’empathie et de ras-le-bol des citoyens, la façon de s’opposer ne peut que nuire à la paix sociale et au développement d’une nation.
A partir du moment où un pays se déchire comment espérer que l’Union puisse avancer correctement puisque ce sont les mêmes lascars défendant une politique nationale et non un projet européen (incluant le bien de leur nation) qui y siègent?

Pour que l’Union européenne puisse être cet espace sécurisé, vivable et viable capable de se défendre face aux autres puissances, elle doit s’affranchir des vieilles mentalités et des leitmotivs. Les pays membres doivent inclure dans l’enseignement des cours sur l’UE et son actualité pour la jeunesse européenne afin que la diversité soit respectée, les droits des femmes préservés et qu’ils adaptent l’Union au temps qui passe et à ses besoins.
Avons-nous encore les bonnes mentalités et les bonnes conceptions au pouvoir ?
L’Union ne peut plus se permettre de rester en arrière au niveau des technologies, du climat, des études, de la recherche, des échanges humains parce des hurluberlus ont peur de tout même de leur ombre mais que finalement c’est bien cette peur qui sera leur perte et donc la nôtre si on reste tétanisés ou lâches.

Magy Craft

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.