Amazonie – G7: ce qui est le plus choquant

Commençons par l’Amazonie. Lorsque votre Magy était gamine, dans les années ’70, elle avait déjà été ébranlée par l’horreur de la déforestation de l’Amazonie lors de la construction de la Transamazonienne. Cette route de terre rouge de plus de 4000 km de long, vantée devoir relier les villages les plus reculés, n’a en fait que contribué à jeter dans les ornières des communautés entières d’indiens amazoniens et commencé le travail de sape de la forêt pour des projets peu reluisants. Ce qui aurait pu être un projet honorable ne l’a pas été tout simplement parce que dès le départ tel n’était pas son but. Magy se souvient de son désarroi et de tous ceux proches des êtres humains et de la nature. On ne brandissait pas de pancarte ECOLO mais on avait une relation naturelle à notre environnement. Avions-nous encore le sens de la vie et de la préservation?

Dans les années ’80, rien n’avait changé mais on en parlait plus ou peu. Ce n’était pas la mode. Cependant, Magy, alors adolescente, restait vigilante et atterrée tant et si bien que pour son examen de maturité en Rhétorique (clef d’entrée pour l’Université qui n’existe sans doute plus), elle choisit de présenter en langue anglaise un sujet sur l’Amazonie titré « De l’ethnocide au génocide ». Titre qu’elle a repris 30 ans plus tard pour l’un de ses articles.

Parce que plus de 30 ans ont passé et rien n’a été fait pour enrayer la machine infernale. De façon épique, on invite et ballade honteusement, sans respect, le chef Raoni à qui tous les mensonges et les faux espoirs sont balancés, des chanteurs et acteurs font des photos pour le web, les médias en parlent si les politiques y voient un intérêt ou inversement.

En 2015, Magy a écrit le livre « Racisme – une idéologie de l’absurde ». Ce sont encore et toujours les habitants de l’Amazonie qui l’ont guidée. C’est en les prenant comme fil conducteur ainsi que les exactions de tous les humains en Amazonie qu’il a été démontré que cette idéologie ne sert qu’à couvrir de terribles actions, pour une suprématie économique ou politique, par tous de par le monde.

Aujourd’hui, en 2019, l’Amazonie revient à la mode. Choquant, on ne parle que d’écologie, de poumon de la planète, de soja et d’agriculture. Quid du génocide des indiens, des populations. Nous rendons hommage à tous ceux qui depuis des années luttent pour leur défense au prix de leur vie et que l’on passe sous silence. Des meurtres également acceptés par la communauté internationale.

Que dire des citoyens écologistes et de ceux avec le coeur sur la main? Où sont-ils? Il n’y a pas que le soja ou les boeufs mis en avant à cause du pacte de libre échange qui sert bien politiquement. Que dire, et déjà dit à mainte reprise, des entreprises de nos pays, avec parfois l’Etat comme actionnaire donc les citoyens, qui contribuent aux mêmes saccages et aux déportations.

On en arrive au G7 dans lequel on retrouve la France, le Canada.
En Amazonie, les multinationales minières canadiennes polluent les sols avec du mercure et rejettent les plaintes déposées à leur encontre.
La France avec DGF Suez et EDF (entre autres) également impliquées dans le projet du barrage amazonien (Etat actionnaire parfois majoritaire = citoyens). En effet, GDF-Suez via sa filiale brésilienne LEME a été en charge des études d’impact environnemental sujet à de terribles levées de boucliers au sujet du barrage de Belo Monte. Hypocrites, les Etats s’arrangent entre eux. La France verse cent millions d’euros au Brésil dont le Ministre de l’Environnement réclame huit-cents millions de dollars de compensations aux entreprises engagées sur Belo Monte, notamment pour la préservation des terres autochtones!!!! Un comble! Quel regard poser sur la France contribuant à la destruction de l’Amazonie et de ses habitants et violant ses propres chartes éthiques?

L’Amazonie est aussi la proie des Néerlandais. Les sociétés hollandaises impliquées dans les projets de barrages avec les conséquences dramatiques pour les populations et l’environnement connus.

Tous, depuis des décennies, nous participons au génocide des autochtones d’Amazonie. Nous n’avons aucun remord face à leur déportation, à leur misère, à leurs souffrances et à leur proche disparition. Nous ne faisons rien pour les autochtones d’Amérique ou d’Australie et autres autochtones qui disparaissent sans que personne ne le sache. De notre côté, nous osons revendiquer une identité (nationalistes), qui n’est pas démentie, quitte à mettre à feu et à sang un pays de cocagne avec un peu de bon sens.

Se sentir propre en surfant sur le net pour « liker » vive Amazonia, en mangeant Bio, en lynchant les fumeurs, se dire écolo parce qu’on a recyclé un plastic qui part en Asie polluer leurs eaux et passer à autre chose quand les médias (qu’on critique à tour de bras) le décideront, c’est bien médiocre. Il est cependant inouï et saisissant que médiatiquement et lors de débats, on puisse rester aussi superficiel et négliger tant l’origine du drame amazonien que le pourquoi de ce soudain regain d’intérêt.

Il n’y a pas d’étiquettes, il ne doit pas y avoir de police citoyenne tyrannique et étouffante, il ne doit pas y avoir de jeu politique, il ne doit y avoir que le bon sens et la volonté de vivre comme un être humain sur une planète qui peut nous faire vivre. La vie n’est pas à jouer à la roulette russe.

Quant au G7, ce qui choque c’est de voir siéger des membres de l’UE au lieu que l’UE y siège. Ce serait une force économique bien différente au tour de la table avec un poids plus conséquent dans les négociations surtout dans cette période où des citoyens dans le monde ont choisi de mettre au pouvoir des meneurs qui ne voient qu’à court terme.

Craftiennement vôtre,

Magy Craft

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.